blocages

Le fossoyeur type

Moscovici : la France est un « pays qui a besoin de réformes manifestes et majeures »

AFP le 21/12/2014 à 19:42

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a affirmé dimanche que la France est un pays « qui a des forces énormes mais (…) qui a besoin de réformes manifestes et majeures ».

« Il faut un agenda de réformes qui soit continu et très ambitieux » car « la France est un pays qui a décroché en compétitivité », a déclaré M. Moscovici au cours de l’émission BFM Politique-RMC-Le Point.

Il a précisé que cette situation durait depuis « longtemps » et qu’il ne s’adressait pas à ce gouvernement, « ni même à celui d’avant ».

Les deux questions qui se posent sont de savoir si « les efforts budgétaires sont suffisants pour réduire le déficit » et si « les réformes structurelles sont suffisantes », a estimé l’ancien ministre français socialiste de l’Économie.

Des réformes, « il y en a sur la table », a-t-il poursuivi, en évoquant le « paquet consistant » des 155 réformes présentées il y a une dizaine de jours par le Premier ministre, Manuel Valls.

« Je souhaite que le gouvernement réussisse », a-t-il dit.

Mais « aujourd’hui l’objectif budgétaire n’est pas rempli », donc « je veux mener avec le gouvernement français un travail objectif », a-t-il ajouté.

Il a réaffirmé que la réforme présentée par le ministre de l’Économie Emmanuel Macron était « un pas substantiel » qui allait « dans la bonne direction ».

Il s’agit ensuite d’ « évaluer la capacité de ces réformes à créer de la croissance  » , a-t-il complété en précisant qu’il « essaierait de voir chaque mois » le président François Hollande.

Concernant la zone euro dans son ensemble, il a estimé qu’elle n’était « pas dans un risque de déflation ». Certes « l’inflation est trop basse », mais « nous ne sommes pas non plus dans un moment où nous risquons une récession », a-t-il jugé.

Selon lui, « l’Europe est en train de sortir de la crise », mais « on ne peut pas se contenter ni en France, ni en Europe, d’avoir 1% de croissance ». « Les Européens doivent revenir en première division », a-t-il dit.

____________________

Oui monsieur Moscovici « la France est un pays qui a besoin de réformes manifestes et majeures » :

  • la première étant de se débarrasser des nuisibles de votre espèce, prétendus politiciens, incapables de la moindre remise en cause, dépourvus de toute imagination hormis toujours renforcer les privilèges et passe-droits des exploiteurs qui détruisent ce monde.
  • la seconde ramener les fous, accumulateurs sans limites, à la raison en faisant l’exact contraire de ce que vous faîtes.
  • la troisième rechercher les convergences et similitudes humaines au lieu d’exacerber les différences.
  • la quatrième arrêter de promouvoir « la compétitivité », l’ individualisme au détriment de l’autre, pour cultiver le sentiment d’appartenance et la solidarité.
  • la cinquième mettre fin à votre sacro-sainte croissance mercantile et mortifère pour aller résolument vers un mode de développement durable.
  • la sixième prendre conscience que nous vivons sur une toute petite planète , mettre fin au syndrome du village Gaulois.
  • la septième avoir le courage de se démarquer, d’affirmer sa volonté de promouvoir l’intérêt général.
  • ……
  • ……
  • être le contraire de ce que vous êtes vous et vos congénères quelle que soit l’étiquette sous laquelle vous vous cachez.

Sapin des bois

WebAnalytics

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année