retraites

Ah non…pas pour lui…

Ah non...pas pour lui... dans retraites logo

Gattaz réclame « l’abrogation pure et simple » du compte pénibilité

AFP le 14/10/2014 à 13:15
 Le président du Medef Pierre Gattaz a demandé mardi « l’abrogation pure et simple » du compte pénibilité, l’une des mesures phare de la réforme des retraites, car il juge le dispositif « inapplicable » et « anxiogène » pour les entrepreneurs.

Les décrets pour la mise en oeuvre du compte pénibilité, publiés vendredi au Journal officiel, vont « augmenter le coût du travail », a ajouté Pierre Gattaz lors de sa conférence de presse mensuelle.

Selon Pierre Gattaz, ces décrets sont « très difficiles à mettre en place, inapplicables et anxiogènes », en particulier dans les PME.

Il a aussi souhaité que le gouvernement rouvre le dossier des retraites, estimant que la réforme de janvier 2014 était « une non-réforme ».

Le compte pénibilité va commencer à se mettre en place dès 2015, après la parution vendredi de plusieurs décrets.

Dès le 1er janvier prochain, les salariés exposés à quatre facteurs de pénibilité pourront obtenir des points qui leur permettront de se former, de travailler à temps partiel ou de partir plus tôt à la retraite. Ces facteurs sont le travail de nuit, le travail répétitif, en horaires alternants ou en milieu hyperbare (comme les travaux sous-marins).

Les six autres facteurs (postures pénibles, manutentions manuelles de charges, agents chimiques, vibrations mécaniques, températures extrêmes, bruit) ne doivent entrer en vigueur que le 1er janvier 2016.

_522_ pénibilité dans retraites

WebAnalytics

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année