biodiversité

C’est l’heure….lève toi !

C'est l'heure....lève toi ! dans biodiversité 2907191_mlo04-035915-01-02_640x280

« L’homme debout » de Taksim fait des émules ailleurs en Turquie:

Reuters le 18/06/2013 à 19:47

ISTANBUL, 18 juin (Reuters) – Un homme immobile sur la place Taksim d’Istanbul, surnommé « l’homme debout », est devenu le nouveau symbole de la contestation qui couve en Turquie contre le Premier ministre islamo-conservateur, Recep Tayyip Erdogan.

L’image de cet artiste, Erdem Gunduz, qui se tient sur la place devenue l’épicentre des manifestations anti-Erdogan, a frappé l’opinion via les réseaux sociaux, plus en tout cas que les jeunes gens armés de pierres qui se sont battus avec les forces de l’ordre jusqu’à leur éviction ce week-end.

Twitter regorge ainsi de messages de soutien à « l’homme debout » qui, dans une interview avec la chaîne de télévision Hurriyet TV, s’évertue à minorer son acte individuel.

« Peut-être les médias et les gens apprendront-ils quelque chose de cette veille, de cette résistance silencieuse. Peut-être ressentiront-ils une certaine empathie. Mais je ne suis qu’un citoyen ordinaire de ce pays. Ce que nous voulons, c’est que nos voix soient entendues », plaide-t-il.

L’homme affirme vouloir ainsi affirmer sa solidarité envers les manifestants de Taksim qui protestaient au départ contre un projet de réaménagement du parc Gezi, qui borde la place, projet qui prévoit l’arrachage d’arbres dans le plus grand espace vert du centre de la capitale économique.

Le « printemps de Taksim » a rapidement pris une tournure politique, révolutionnaires, laïques et nationalistes rejoignant les écologistes pour dénoncer la dérive autoritaire du régime et sa politique visant à islamiser « en douceur » les institutions et la société turques.

Erdem Gundunz a débuté sa veille silencieuse lundi soir face au Centre culturel Atatürk menacé par le projet de réaménagement du parc Gezi. Une fraction des manifestants de Taksim se réclament du fondateur de la Turquie moderne, défenseur intransigeant de la laïcité.

Mardi en début d’après-midi, des centaines d’émules -hommes et femmes- de « l’homme debout » étaient signalés ailleurs à Istanbul, mais aussi à Ankara, la capitale, ainsi que dans la cité portuaire d’Izmir, sur la mer Egée.

Le ministre de l’Intérieur, Muammar Güler, a fait savoir au Parlement que les forces de l’ordre ne briseraient pas ce type de protestation à condition toutefois qu’il n’entraîne pas de troubles à l’ordre public.

(Daren Butler; Jean-Loup Fiévet pour le service français)

respect_5 l'homme debout dans biodiversité

WebAnalytics

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année