management

FedEx Tracking Faites votre suivi comme vous l’entendez

Fichage de salariés chez FedEx : un ex-cadre porte plainte

Un fichier qui contenait des commentaires désobligeants sur une cinquantaine d’employés a été dénoncé par un cadre. Les syndicats parlent d’une « liste noire » .

Frédéric Naizot | Publié le 08.05.2013, 23h30 Le Parisien

Un ancien cadre de a déposé plainte le 20 avril à Nanterre (Hauts-de-Seine). Il s’insurge contre l’existence d’un fichage illégal du personnel dans plusieurs services du géant américain de la messagerie installé à Roissy (Val-d’Oise). Ce fichier, selon lui, cible notamment des représentants syndicaux, contient des données personnelles, voire à caractère médical et dégradantes.

Les lui ont emboîté le pas en interne et ont dénoncé « une liste noire ».

L’affaire commence fin 2012, lorsque FedEx embauche ce cadre en tant que manager du département , un poste basé au siège, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Deux jours après son arrivée, le fichier « inventaire personnel » arrive dans sa boîte mail. Destiné à piloter ses équipes, selon son supérieur, le documen Excel est protégé par un mot de passe qu’il obtient début 2013 de la directrice des ressources humaines. Quand il l’ouvre, il découvre l’identité des 23 personnes qui lui sont rattachées, et aussi celles de personnels d’autres services. En tout, une cinquantaine de salariés sont répertoriés avec, dans les cases du fichier, leurs bons points et des annotations qui semblent sortir du cadre légal .

Selon l’ex-dirigeant, ce fichier était parfaitement connu de la direction des ressources humaines et de la direction financière de Bruxelles (Belgique), comme le démontre l’envoi du mot de passe dans un mail qui associe la hiérarchie et les échanges d’autres courriels sur le sujet. Pour lui et son avocat, Me Jean-Luc Wabant, le fichier viole la loi informatique et liberté. Une plainte a été déposée au parquet de Nanterre en ce sens, « pour atteinte à la personne humaine, à la dignité, et à la vie privée de personnes, dans un but illégitime », ainsi que pour harcèlement à son encontre. Lettre ouverte de la CGT, droit d’alerte : en interne, les syndicats sont également montés au créneau pour dénoncer les faits.

La direction de FedEx reconnaît l’existence du fichier, évoquant « les commentaires inappropriés » qu’il comporte. « Ce document n’a jamais été validé par l’entreprise, précise-t-on au service de communication de l’entreprise. Dès que FedEx en a pris connaissance, il a été immédiatement supprimé. Il n’a jamais été utilisé. Aucune décision sur le développement professionnel des salariés n’a été prise à partir de ce document. » Bref,  « une erreur locale ». Lors d’un comité d’établissement fin mars, la direction (qui admet le caractère « inacceptable » du document) a expliqué aux représentants du personnel avoir eu copie du mail en octobre, mais ne l’avoir pas alors regardé « dans le détail ».FedEx Tracking  Faites votre suivi comme vous l'entendez dans management

Quant au cadre qui a dénoncé l’existence du fichier auprès de ses supérieurs immédiats sans succès, il a alerté toute la hiérarchie, jusqu’au président, en mars. Il y parle « d’un risque important pour FedEx, tant pour son image et sa réputation, que d’un point de vue judiciaire, du fait de l’existence d’un fichier illégal ». Il a été congédié le lendemain.

 

 

 

 

WebAnalytics

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année