nucléaire

Maîtrise

Heureusement que Fukushima est située au Japon, une civilisation industrielle très avancée, qui a longtemps imposé ses méthodes de gestion en terme d’efficacité et de qualité à l’ensemble des pays occidentaux.

Quand on voit avec quelle maîtrise ce petit incident mineur est géré, le contrôle de la situation un peu plus de deux ans après, c’est tout de même très rassurant, ça réconforte dans la confiance qu’il faut accorder à tous les grands guides de la planète sur tous les aspects de la vie en société.

Une telle maîtrise est en tout point impressionnante, savoir où l’on va c’est important.

__________________________________

Reuters le 06/04/2013 à 9h58

De l’eau contaminée fuit de la centrale nucléaire de Fukushima:

TOKYO (Reuters) – Jusqu’à 120 tonnes d’eau radioactive pourraient avoir fui d’un réservoir de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, et contaminé les sols environnants, a annoncé samedi l’opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco).

La compagnie électrique n’a pas encore déterminé la cause de cette fuite, découverte sur l’un des sept réservoirs stockant l’eau utilisée pour refroidir les réacteurs de la centrale fortement endommagée par un séisme et un tsunami en mars 2011.

Tepco, qui ne précise pas depuis quand le réservoir fuit, prévoit de transvaser les 13.000 mètres cubes d’eau restants dans d’autres cuves au cours des deux prochaines semaines.

Cette eau ne devrait pas s’écouler dans la mer, située à 800 mètres du réservoir, a rapporté l’agence de presse Kyodo.

Ces réservoirs, des trous creusés dans le sol après la catastrophe de mars 2011, sont entourés de panneaux étanches censés empêcher l’eau de s’écouler dans la terre.

Tepco a rencontré de nombreux problèmes pour faire fonctionner le système de refroidissement mis en place dans l’urgence après la catastrophe pour tenter de maîtriser les réacteurs.

Elle a annoncé vendredi que le système de refroidissement de la piscine d’entreposage de barres de combustible s’était arrêté pendant environ trois heures sur le réacteur n°3. Il s’agissait de la deuxième panne en trois semaines dans le système de circulation de l’eau de mer utilisée pour refroidir le combustible usagé.

Un séisme de magnitude 9 suivi d’un tsunami ont provoqué en mars 2011 à Fukushima le plus grave accident nucléaire au monde depuis celui de Tchernobyl en 1986. La centrale a été privée de ses générateurs d’électricité et son système interne de refroidissement des réacteurs a été brisé, entraînant la fusion partielle de trois réacteurs.

Tim Kelly, Bertrand Boucey pour le service français

Fukushima diary

WebAnalytics

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année