Chypre

On solde

Reuters le 02/04/2013 à 20h31

BRUXELLES, 2 avril (Reuters) – Le plan de renflouement financier de Chypre annoncé mardi prévoit un vaste programme de privatisations et d’austérité visant à un retour à l’excédent budgétaire en 2016.

Le déficit primaire de Chypre devrait atteindre 2,4% du PIB en 2013, sera inférieur à 4,25% en 2014, avant d’être ramené à 2,1% en 2015 et redevenir excédentaire en 2016 (+1,2%), selon les termes de l’accord de renflouement conclu avec la Troïka.

Un programme de privatisations qui touchera notamment les télécoms, l’autorité portuaire et l’électricité, devrait rapporter au moins 1,4 milliard d’euros sur la période 2013-2016.

Côté rigueur, les retraites du secteur public seront gelées et l’âge du départ à la retraite retardé de deux ans. En outre, les taxes sur le tabac, l’alcool et les carburants vont être relevées, de même que le taux de la TVA.

La taxe sur les bénéfices des entreprises passera à 12,5% et celle sur les intérêts et les dividendes à 30%.

(Jan Strupczewski; Pascal Liétout pour le service français)

WebAnalytics

Mots-clefs :, ,

2 Réponses à “On solde”

  1. Le 3 avril 2013 à 19 h 02 min fred a répondu avec... #

    Oui on solde! La liste des paradis fiscaux est longue et surtout hélas au sein de l’UE. Comment admettre par exemple que les 50 plus grandes entreprises Européennes ont plus de 20% de leurs filiales dans des paradis fiscaux, à commencer par les Banques. Les dépôts des banques Chypriotes représentent 8 fois le PIB de ce pays et 45% de ces montants sont issus de comptes « offshores » bénéficiant de taux attractifs et de l’anonymat de rigueur. Si je dois en vouloir à Hollande c’est bien sur ce sujet et l’inertie et le manque de propositions pour l’instant. l’Europe mérite beaucoup mieux que cela. Les élections de 2014 seront importantes!

    • Le 3 avril 2013 à 19 h 24 min demandezleprogramme a répondu avec... #

      70% des mouvements vers les paradis fiscaux transiteraient par Londres.
      Pour le Luxembourg le poids du secteur bancaire représenterait 22 fois le PIB.Alors effectivement dire que l’ennemi n’a pas de nom et pas de visage c’est un peu court.S’il devait avoir une seule action elle devrait se concentrer sur cet état de fait qui plombe les règles du jeu.
      En attendant le Chypriote moyen qui lui n’a rien à voir dans ces histoires n’a pas fini de morfler,après les Grecques,les Irlandais,les Portugais,les Espagnols.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année