banques

Cynisme: « dans l’intérêt des contribuables » !!!

Bank of America a annoncé lundi qu’elle avait accepté un accord à 11,6 milliards de dollars pour régler un contentieux sur des prêts hypothécairesCynisme: à risque vendus avant la crise à Fannie Mae, sur lesquels ce groupe semi-public de refinancement hypothécaire s’estimait trompé.

Au sein de l’accord, 3,55 milliards de dollars seront versés en numéraire à Fannie Mae, qui sera couvert par des réserves existantes plus « une provision supplémentaire de 260 millions de dollars qui sera passée au quatrième trimestre », précise un communiqué de la banque.

En outre, 6,75 milliards de dollars seront consacrés au rachat de 30.000 prêts susceptibles de faire défaut et d’entraîner des pertes futures pour Fannie Mae, et 1,3 milliard de dollars seront dédiés au suivi de ces prêts.

Ces mesures vont au total réduire le bénéfice avant impôts de Bank of America d’environ 2,7 milliards de dollars au quatrième trimestre », avertit BofA.

« L’accord couvre des obligations de rachat actuelles et futures liées à des prêts avec un principal non remboursé et qui totalisent 297 milliards de dollars à la date du 30 novembre », indique un communiqué de Fannie.

Ces prêts ont été émis entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2008.

« Grâce à ces mesures, Bank of America a fait face à l’essentiel de son exposition aux obligations de rachat pour des prêts résidentiels hypothécaires vendus directement à Fannie Mae », souligne BofA dans son communiqué.

L’exposition de la banque à de tels rachats de prêts par Fannie ou l’autre organisme semi-public de refinancement hypothécaire, Freddie Mac, a été réduite grâce à cet accord à 4,0 milliards de dollars au 31 décembre contre 6,0 milliards au 30 septembre.

« Une résolution favorable de ce contentieux au long cours entre Fannie Mae et Bank of America est dans l’intérêt des contribuables », a pour sa part commenté Bradley Lerman, directeur juridique de Fannie Mae.

« Fannie Mae a cherché activement à obtenir le rachat de prêts qui ne répondaient pas à ses normes au moment où ils ont été émis, et nous sommes heureux d’être parvenus à un accord approprié », a-t-il ajouté.

L’organisme de refinancement hypothécaire estimait que Bank of America l’avait trompé sur la qualité de prêts qu’il avait rachetés jusqu’au début de la crise et qui ont entraîné pour lui des pertes colossales.

L’action de Bank of America gagnait 0,74% à 12,20 dollars 10 minutes avant l’ouverture de Wall Street lors des échanges électroniques.

WebAnalytics

Mots-clefs :, ,

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année