Espagne

On ne lâche pas la proie

Le lobby des banques appelle l’Espagne à demander une aide européenne :

Le directeur général de l’Institut de la finance internationale (IIF) Charles Dallara  dans un entretien publié vendredi par El Pais.On ne lâche pas la proie dans Espagne

« Je crois qu’au lieu de voir la demande de sauvetage comme un contre-temps pour ce gouvernement, il faudrait la voir comme une reconnaissance de ce qui a été fait jusque-là », a estimé ce patron d’un groupement d’intérêts rassemblant les plus grandes banques mondiales.

« L’Espagne a mis en place des mesures de rigueur difficiles avec le gouvernement de Mariano Rajoy et je ne crois pas qu’un programme d’assistance Européenne, qui peut inclure aussi le Fonds monétaire international (FMI), imposerait beaucoup de charges supplémentaires ».

Une aide Européenne « bénéficierait tant à l’Espagne qu’à l’Europe dans son ensemble », plaide Charles Dallara, qui estime que « le rythme de rééquilibrage budgétaire en Espagne est peut-être trop rapide ».

« Le paradoxe de ces quatre derniers mois est que, dans un contexte de détérioration de l’économie, la crédibilité du pays s’est améliorée, ce qui m’inquiète, c’est que cet effet bénéfique ne dure pas sans une aide » .

« En l’absence d’un large plan de soutien à l’Espagne, il y a un sérieux risque que les marchés réagissent négativement à cette situation ».

WebAnalytics

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année