économie

Crédit illimité………..

« Les Dindons vaudeville de Georges Soros »

Les plus importants banquiers américains et européens ont bénéficié d’augmentations substantielles cette année encore, avec une hausse à deux chiffres : en moyenne 12 %, de leurs émoluements, et ce malgré la baisse généralisée des bénéfices du secteur et de la valeur des actions des établissements.

Selon une étude du cabinet Equilar , publiée ce lundi dans le Financial Times, l’analyse de la rémunération accordée à 15 patrons de banques montre qu’ils ont profité d’une hausse moyenne de 11,9 % de leur salaire l’an dernier, portant le total de l’enveloppe à 12,8 millions de dollars… chacun. Il s’agit d’une moyenne, précise l’étude, et bien que ce soit la deuxième année consécutive d’augmentation, le rythme de hausse a ralenti.

Plus étonnant encore, le premier de la liste des heureux bénéficiaires de ces mannes n’est autre que Jamie Dimon, président directeur général de JPMorgan Chase, avec un pactole de 23,1 millions de dollars, soit une hausse de 11 %… pour une année qui a vu la banque perdre sous sa responsabilité plus de 2 milliards de dollars dans des prises de position risquées sur le marché du crédit d’entreprise.

L’analyse d’Equilar comptabilise, en plus des salaires de base, les primes et certains autres avantages, dont les stock-options, distribuées généreusement en 2011 pour compenser la baisse des bonus. Or, les stock-options ont effectivement pris davantage de place , mais les salaires fixes ont aussi augmenté.

WebAnalytics

Mots-clefs :,

Les commentaires sont fermés.

Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
REOXYGENER LA VIE POLITIQUE |
Mrpropresoussurveillance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ipolitis
| Infoalternative
| ECJS : bilan d'une année